Bande de Gaza/Marche du retour : plus de 40 victimes palestiniennes en un mois

La Marche du retour, symbolisant le droit aux réfugiés palestiniens de rentrer en Israël, est particulièrement sanglante.

Et pour cause, l’événement qui a débuté le 30 mars dernier dans la bande de Gaza pour durer six semaines au total, s’apparente aujourd’hui à une véritable débâcle humaine.

Le ministère palestinien de la Santé dénombre en effet du 30 mars au 30 avril plus de 40 victimes et 6793 blessés du côté Palestinien. Sachant que parmi les personnes hospitalisées, 1935 ont été touchées par des balles réelles – dont 89 ambulanciers – et 401 par des balles en caoutchouc.

Ainsi, 160 se trouvent actuellement dans un état grave. Par ailleurs, Ramallah a également précisé que 225 femmes faisaient partie de “ces rescapés” des tirs nourris israéliens.

Des heurts réguliers

Pour rappel, de nombreux Palestiniens se mobilisent depuis un mois en faveur d’un « droit au retour » et la fin du blocus. Un mouvement de masse qui inquiète fortement Tel Aviv qui a ordonné à ces soldats d’empêcher toute infiltration de la foule en territoire hébreu.

De ce fait, comme le révèle le média helvète, Le Temps, les forces israéliennes ne manquent pas d’employer la manière forte pour disperser les émeutiers.