Israël souhaite mettre fin aux tunnels du Hezbollah traversant la frontière libanaise

Tel Aviv a lancé ce mardi l’opération “Bouclier du Nord” afin de blinder sa frontière avec le voisin libanais.

Alors que l’Etat hébreu construit actuellement un mur destiné à couvrir 130 km de frontière avec le Liban, le gouvernement Netanyahou entend par la même occasion contrecarrer les plans du Hezbollah. La milite pro-iranienne tente en effet déjouer la surveillance de l’ennemi héréditaire dans ce dossier en créant des souterrains.

Tel Aviv a donc mis sur pied une vaste opération militaire destinée à tuer dans l’œuf cette menace silencieuse en provenance de Téhéran.

Un déplacement de la menace iranienne

Pour autant, celle-ci se déroulera uniquement sur le territoire israélien, a annoncé le porte-parole de l’armée, le colonel Jonathan Conricus. Avant de préciser que le Tsahal se préparait à faire face « à divers scénarios en cas d’escalade avec la milice chiite ».

Un déplacement de la menace iranienne de la Syrie vers le Liban inquiète ainsi particulièrement l’état-major hébreu. Selon Le Figaro, le régime iranien tenterait en effet de transférer du matériel au pays du Cèdre. Le but : fabriquer sur place des missiles de précision capables de frapper en profondeur des sites israéliens.

A suivre donc…