Arabie saoudite : un citoyen yéménite condamné à mort pour espionnage

L’homme, qui réside sur le territoire saoudien, a été reconnu coupable par la justice d’intelligence avec le mouvement rebelle houthi.

Selon le média Sputnik, qui relaie l’information, le citoyen yéménite aurait transmis aux rebelles soutenus par Téhéran les coordonnées de sites étatiques civils et militaires saoudiens en vue d’un bombardement; une activité assimilée à de l’espionnage et de facto durement réprimée dans le royaume.

Cette information, interceptée sur la messagerie instantanée, WhatsApp, prouverait également une promesse de rétribution financière mais aussi un poste à responsabilité au Yémen de la part du mouvement, Ansar Allah, en contrepartie de sa collaboration.

Une condamnation politique

Devant les allégations invoquées, le tribunal pénal spécialisé n’a donc pas hésité à prononcer la peine capitale à l’encontre de l’accusé. Pour autant, ce verdict présente un fort aspect politique car, rappelons-le, le Yémen est l’un des théâtres d’affrontement régional entre les ennemis héréditaires iranien et saoudien.

Ce conflit, déplorable sur le plan humanitaire, a d’ailleurs engendré plus de 10 000 morts depuis trois ans et l’intervention de la coalition militaire menée par Riyad contre la progression des rebelles houthis, maîtres entre autres, de la capitale Sanaa.