Israël : Benjamin Netanyahou souhaite réinstaurer la peine de mort

Le Premier ministre israélien souhaite assouplir les conditions d’application de la peine de mort vis-à-vis des terroristes.

Alors que son cabinet de sécurité se montre particulièrement hostile à un élargissement du texte régissant la peine de mort au sein de l’Etat hébreu, Benjamin Netanyahou ne l’entend de son côté pas de cette oreille.

Ce dernier espère en effet obtenir une réécriture de la loi afin que les terroristes reconnus coupables de meurtre puissent être “éligibles” à la peine capitale, relaie France 24. Et cela avec l’assentiment de deux juges sur trois de la cour martiale. L’unanimité des magistrats régissant depuis 1954 toute décision de mise à mort.

Une solution qui n’en est pas une 

Cette volonté fait d’autant plus débat sur le territoire que le fameux cabinet considère qu’un dispositif “revisité” ne dissuadera pas les terroristes qui ne craignent justement pas la mort. Au contraire, une évolution du mécanisme pourrait augmenter sensiblement les risques d’enlèvement de juifs à travers le monde afin qu’ils servent de monnaie d’échange le cas échéant.

Quoi qu’il en soit, le texte fera prochainement halte à la Commission Loi et Constitution de la Knesset, avant que le Parlement tranche définitivement ce dossier en séance plénière.

Pour information, la peine de mort ne concerne actuellement en Israël que les crimes contre l’humanité, les crimes de génocide et les cas de trahison.