Israël donne son feu vert pour l’installation de Walmart sur son territoire

Benyamin Netanyahou est favorable à l’arrivée du géant américain de la distribution, Walmart, sur le territoire israélien.

Les positions de Tel Aviv et de Walmart se sont sensiblement rapprochées lors du récent Forum économique mondial de Davos (Suisse), indique le site i24 News qui s’appuie sur les déclarations du porte-parole du groupe américain, Kevin Gardner, accordées au Jerusalem Post.

Concrètement, Benyamin Netanyahou est prêt « à faire usage du pouvoir de son cabinet pour faciliter l’installation en Israël du numéro un mondial de la distribution ». Ce dernier l’a fait clairement savoir au président du mastodonte outre-Atlantique, John Furner, lors de son séjour dans la station balnéaire helvète fin janvier. Le gouvernement israélien, ainsi, « (allégerait) les fardeaux réglementaires dans la mesure du possible pour rendre le marché (local) plus accessible ».

Booster le secteur de la distribution

Ce mécanisme politique permettrait dès lors à Walmart d’ouvrir des filiales sur place et d’investir dans les technologies israéliennes. En contrepartie, le pays dynamiserait le secteur en jouant sur les leviers concurrentiels, ce qui encourageait de facto la consommation de la population.

Pour rappel, l’Etat hébreu multiplie les appels du pied envers les entreprises étrangères afin qu’elles s’installent en Israël. Cela a été notamment le cas en novembre dernier pour Amazon, qui s’est engagée à ouvrir prochainement un entrepôt de plusieurs milliers de mètres carré dans le centre du pays. Mais d’autres structures, telles que le chinois Alibaba ou le français Decathlon, ont quant à elles déjà franchi le pas.

Partages