Syrie : vers une solution entre Tel Aviv et Moscou après l’affaire du crash ?

Benjamin Netanyahou s’est entretenu avec Vladimir Poutine pour déminer les relations russo-israéliennes dans le dossier syrien.

Alors que le crash d’un avion militaire russe au large des côtes syriennes, mi-septembre, a déclenché un véritable tollé à Moscou, le Kremlin accuse toujours l’Etat hébreu d’avoir joué un rôle prépondérant dans ce drame.

Face à cette situation délicate – étant donné que ces pays poursuivent des objectifs bien différents sur le territoire sinistré – le Premier ministre israélien entend logiquement trouver une solution diplomatique avec le président russe. Le but : Parfaire l’importante coordination sécuritaire entre leurs deux armées, relaie Le Figaro.

Selon un communiqué du Kremlin, B. Nétanyahou a donc appelé V. Poutine à l’occasion de son anniversaire pour lui réaffirmer, notamment, sa promesse d’empêcher « l’Iran (alliée de Moscou et de Damas) d’établir une présence militaire en Syrie et de contrecarrer le transfert d’armes létales au Hezbollah au Liban ». Une rencontre entre les deux protagonistes devrait ainsi suivre dans les prochaines semaines.

15 militaires russes tués

Pour autant, que s’est-il réellement passé ce lundi 17 septembre ? Selon Sputnik, quatre avions F-16 des forces aériennes israéliennes, opérant à basse altitude depuis la Méditerranée, ont en effet frappé des cibles syriennes situées près de la ville de Lattaquié (Nord-Ouest). En retour, la défense antiaérienne du régime de Bachar el-Assad a riposté.

Mais, il y a un mais, et de taille, puisque les pilotes responsables se seraient couverts derrière un avion militaire russe présent dans la zone. Ce dernier, qui transportait 15 soldats, s’est alors crashé dans la mer.

Affaire à suivre…