Maroc : Emmanuel Macron assistera à l’inauguration du TGV entre Tanger et Casablanca

De nombreuses entreprises françaises ont en effet pris part à ce projet portant sur 200 kilomètres de voie.

Le tronçon Tanger-Casablanca bénéficiera ainsi de la première ligne de TGV d’Afrique. De son côté, le président français se devait de répondre à l’invitation du roi Mohammed VI, tant les sphères politique et économique se rejoignent dans « ce dossier phare de la relation bilatérale entre la France et le Maroc », selon les propos du locataire de l’Elysée.

Ce dernier prendra donc place dans le train jeudi 15 novembre pour une durée de 2h10. Auparavant, 4H45 étaient nécessaires pour relier les deux régions les plus dynamiques du royaume. A savoir le pôle Rabat-Casablanca et Tanger, important hub entre l’Afrique du Nord et l’Europe, relaie Le Monde.

La France très bien représentée

Quant à la liste des entreprises hexagonales à avoir apporté leur pierre à l’édifice, elle ne manque pas de noms majeurs. A l’image d’Alstom (fourniture des rames), du consortium Ansaldo-Ineo (signalisation et télécoms), de Cegelec (sous-stations électriques) et le consortium Colas Rail-Egis Rail (voies et caténaires). La SNCF assurant quant à elle l’assistance à maîtrise d’ouvrage auprès de l’Office national des chemins de fer marocains (ONCF).

Pour rappel, la problématique ferroviaire reste particulièrement prégnante sur le territoire marocain, où les drames et soucis techniques sont légion.