Somalie : les Shebab frappent Mogadiscio

Un attentat à la voiture piégée revendiqué par les djihadistes a touché la capitale somalienne en plein coeur.

La déflagration visait en effet un bâtiment officiel de Mogadiscio – le quartier général du district de Hodan (Nord-Est) – et a coûté la vie à six personnes, relaie Le Point, qui se fait écho d’un bilan provisoire transmis par les autorités locales.

Mais ce n’est pas tout, puisque 16 personnes sont toujours dans un état très préoccupant, souligne de son côté le Docteur Abdiqadir Abdirahman, directeur du service d’ambulances, Aamin.

Tandis qu’un policier présent sur les lieux confirme que le véhicule a d’abord foncé sur un barrage avant d’exploser… Et de laisser derrière lui une large colonne de fumée. Les images du sinistre montant de nombreuses constructions effondrées, dont une mosquée, se passent d’ailleurs de commentaires.

L’Union africaine indispensable dans le pays

Pour rappel, le gouvernement central somalien résiste toujours tant bien que mal aux assauts répétés du terrorisme. Le soutien dont il bénéficie sur l’échiquier mondial auprès de l’ONU et surtout de l’UA n’est bien sûr pas étranger à cela.

Bien que les islamistes des Shebab disposent d’une marge de manoeuvre plus faible depuis 2011 et la perte de Mogadiscio, ils restent malgré tout encore très actifs sur le territoire. Notamment dans de vastes zones rurales, d’où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides jusque dans la capitale.