Egypte : l’armée poursuit son offensive contre Daech dans le Sinaï

|
10.10.2018

L’opération “Sinaï 2018” se poursuit pour les troupes du président Al-Sissi, pressées d’en finir avec les djihadistes.

Lancée le 9 février dernier, cette opération d’envergure a pour but de défaire l’insurrection de Daech au nord de la péninsule et de mettre fin au terrorisme. Celle-ci découlant directement de l’attaque perpétrée par l’Etat islamique en novembre 2017 dans une mosquée de Bir al-Abed (nord du Sinaï). Bilan : 300 morts.

Toutefois, huit mois plus tard, force est de constater qu’il y a encore du pain sur la planche. Et pour cause, Le Caire a annoncé mardi 9 octobre la mort de 10 terroristes qui se cachaient dans une ferme abandonnée de la localité d’al-Arich (40 km de Bir al-Abed).

350 djihadistes tués 

Mais ce n’est pas tout, car l’armée avait annoncé la veille la disparition de 52 djihadistes présumés et trois militaires dans le cadre d’opérations antiterroristes menées dans la région, relaie France Info.

Pour rappel, plus de 350 membres de Daech et une trentaine de soldats égyptiens sont morts depuis le lancement des hostilités. Sachant que depuis 2013, et la mort de l’ex-président Mohamed Morsi, des centaines de civils et policiers ont perdu la vie de la main des terroristes.