Otan : le Canada prévoit une mission de formation militaire à l’automne en Irak

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a fait cette annonce en marge du sommet de l’Otan à Bruxelles.

Cette annonce n’est pas anodine, car le dossier du financement de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) s’affirme comme une véritable chimère du programme du président américain, Donald Trump, dont le pays finance 70% du budget.

Ce dernier met en effet une grande pression sur les membres de l’Otan pour qu’ils consacrent désormais 2% de leur PIB à leur défense nationale. Une contrainte qui concerne de facto le Canada, membre de l’Organisation depuis sa fondation en 1949.

Message reçu 5/5 par Ottawa

En conséquence, Justin Trudeau a donc montré patte blanche durant « les hostilités » qui se déroulent les 11 et 12 juillet dans la capitale belge. Et cela, en actant pour le mois de septembre prochain une mission de formation militaire canadienne en Irak. Plus précisément à Bagdad et ses environs.

L’intéressé s’est d’ailleurs engagé à déployer durant un an jusqu’à 250 membres des Forces armées nationales et quatre hélicoptères Griffon de l’Aviation royale dans ce pays déchiré par les méandres de la guerre.

Selon le site Radio Canada, « (ces derniers) seront chargés de former les militaires irakiens sur le terrain, notamment sur les méthodes permettant de désamorcer des engins explosifs ». Quant au financement de l’opération, « il proviendra du budget déjà prévu dans le cadre de l’opération IMPACT, à laquelle le Canada contribue depuis la fin 2014, au sein de la Coalition mondiale contre l’Etat islamique ».

Partages