Israël élimine un responsable du Hamas lors d’une opération clandestine

7 Palestiniens et un soldat israélien sont morts durant cette offensive intervenue dimanche dans la bande de Gaza.

Tel-Aviv a ouvert un énième chapitre du conflit israélo-palestinien. Et cela, en éliminant un commandant du Hamas, nommé Nour Baraka, lors d’une opération clandestine réalisée hier dans l’enclave palestinienne.

Selon plusieurs témoins, l’assaut de l’Etat hébreu visait un groupe d’hommes armés issus du Mouvement de résistance islamique. Ces derniers ont alors subi un flot nourri de tirs provenant d’une voiture appartenant aux forces de sécurité israéliennes.

Dans la foulée, les membres du Hamas ont pris en chasse le véhicule. Sachant que des avions israéliens ont tiré plus de 40 missiles durant la course-poursuite, relaie France 24.

En réponse, une dizaine de roquettes ont pris la direction du territoire israélien avant d’être interceptées par le système de défense anti-missiles du Tsahal.

Pas d’entretien Netanyahou-Macron

Face à la gravité des évènements, Benjamin Netanyahou – présent à Paris à l’occasion des célébrations du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale – a écourté son séjour dans la capitale française afin d’éteindre ce nouvel incendie médiatique.

Pour rappel, le Premier ministre israélien devait s’entretenir lundi 12 novembre avec le président français, Emmanuel Macron.