Israël rouvre l’unique lien physique de Gaza avec l’extérieur

Le poste-frontière d’Erez est le seul point de passage permettant aux Palestiniens de quitter la bande de Gaza sous blocus israélien.

Cette décision de Tel Aviv intervient après sept jours consécutifs de fermeture, relaie Europe 1. Et cela, en raison des heurts qui ont récemment éclaté à proximité du passage d’Erez.

L’Etat hébreu avait en effet argué le 5 septembre dernier que les dégâts causés la veille par des manifestants palestiniens justifiaient pleinement le cloisonnement temporaire de l’enclave. Comme souvent, la situation n’avait pas manqué de dégénérer en raison des échanges “d’amabilités” entre soldats israéliens et “frondeurs”.

De ce fait, durant cette période, Tel Aviv a autorisé les seuls cas humanitaires à quitter Gaza, alors qu’en temps normal, près de 1000 gazouis franchissent quotidiennement le poste-frontière (étudiants, malades, travailleurs..).

Egypte, Israël : double blocus

Il est d’ailleurs important de noter que les autorités israéliennes gardent un total contrôle sur l’octroie de permis… Au grand dam du Hamas, l’interlocuteur politique local incontournable, mais aussi de l’opinion publique internationale.

Pour rappel, Gaza dispose d’une deuxième frontière avec l’extérieur. Toutefois, l’Egypte a décidé de la fermer continuellement il y a plusieurs années.