Mondial 2022 : un format à 48 équipes pourrait rapporter gros au Qatar

La Fifa espère tester pour la première fois au Qatar une Coupe du monde avec 16 équipes supplémentaires.

Alors que la Fifa pousse de tout son poids pour élargir le nombre d’équipes éligibles au Mondial 2022, le Qatar semble de son côté plus mesuré. Et cela, pour la simple et bonne raison que le petit Etat gazier n’est pas en mesure d’assumer cette nouvelle configuration… et les supporteurs qui vont avec.

Logiquement, les structures hôtelières viendraient à manquer, sans parler du nombre restreint de stades officiels qui ne suffiraient pas à couvrir l’ensemble des matchs du premier tour.

Si la Fédération internationale de football tente d’intégrer dans la danse le Koweït et Oman, relativement neutres dans le conflit opposant Doha à Riyad, cette dernière ne manque pour autant pas d’arguments. Notamment sur le plan financier.

Entre 265 et 354 millions d’euros en plus

La Fifa estime en effet qu’une compétition élargie générerait « entre 265 et 354 millions d’euros de revenus supplémentaires. 300 étant la projection basse et 400 la projection haute ».

Selon Sud Ouest, qui relaie l’information, l’institution « tablerait (ainsi) sur 106 millions d’euros supplémentaires de droits TV133 millions en droits marketing et 80 millions en billetterie ».

Suffisant pour séduire le Qatar ? A suivre…