Qatar : le Covid-19 s’immisce dans les chantiers de la Coupe du monde 2022

Doha a annoncé la contamination au Covid-19 de 5 ouvriers travaillant sur les chantiers de cet événement si polémique.

La prochaine Coupe du monde de football qui débutera le 21 novembre 2022 au Qatar – et cela en raison des conditions atmosphériques démentielles qui règnent dans l’Etat gazier durant la période estivale – subit désormais un nouvel accro. Ce dernier porte en effet sur la pandémie liée au nouveau coronavirus qui commence à s’immiscer lentement mais surement sur les chantiers des stades.

Et pour cause, les autorités locales ont officialisé depuis début mars 7 décès dus au virus, 3 711 cas d’infection et 406 guérissons. Mais elles n’avaient rapporté aucun cas portant sur les ouvriers embauchés sur ces chantiers, relaie Challenges. C’est désormais chose faite puisque 5 d’entre eux en sont désormais victimes.

Aucune suspension des chantiers pour le moment

Dans les faits, le comité d’organisation affirme suivre les recommandations du ministère qatari de la Santé pour prendre en charge les cas contaminés. Tout en précisant que les personnes infectées continueront de recevoir leurs salaires et bénéficieront de soins de santé gratuits. Pour autant, aucune suspension des dits chantiers (7 au total) n’est encore actée à l’instant T.

Pour rappel, le parquet financier de Paris a décidé d’ouvrir lundi 6 avril une information judiciaire pour “corruption active et passive” lors du processus d’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Selon les informations de Médiapart, relayées par RMC, la justice française a estimé que les conditions ayant permis au pays du Golfe d’obtenir l’organisation du Mondial étaient entachées de plusieurs délits.

A lire aussi : Covid-19 : Qatar Airways dessert toujours plus de 70 villes dans le monde

Partages