Soudan du Sud : l’Etat songe à créer une nouvelle capitale

Jugée trop proche de la frontière, Djouba pourrait être destituée de son titre de capitale sud-soudanaise.

Après quatre longues années de guerre civile, le président Salva Kiir et le chef des rebelles, Riek Machar, ont fini par enterrer la hache de guerre début août. Selon les termes de l’accord, le second, vice-président déchu, est appelé à occuper de nouveau cette fonction au sein d’un gouvernement d’unité nationale.

Par ailleurs, une formation politique de transition composée de 35 ministres (20 du groupe de S. Kiir et neuf de celui de R. Machar, le reste représentant les autres groupes) doit également voir le jour après l’adoption d’une solution de paix définitive… qui tarde encore à se concrétiser.

Pour autant, en parallèle de ces tractations, l’Etat prépare le terrain et envisage purement et simplement de changer de capitale administrative et économique. Le but : reconnecter le peuple avec la sphère politique. Et pour cause, Djouba, l’actuelle capitale, est considérée comme trop décentrée.

Djouba out, Ramciel in

D’après une information relayée par Africanews, la future cité de Ramciel (Etat des Lacs) pourrait en effet prendre place au sein d’un parc animalier connu pour avoir abrité une bonne population de rhinocéros.

Quant au coût de ce début de projet, il est évalué à 5 millions de dollars. Une manne financière qui serait pris en charge intégralement par le Maroc. Enfin, l’exécution des travaux a été confiée à des ingénieurs sud-coréens.

« Ces derniers se rendront cette semaine même, avec leurs collègues marocains, sur le nouveau site pour commencer à délimiter les zones pour les routes, les services publics, les zones résidentielles, les marchés ou encore les installations gouvernementale », confirme ainsi le porte-parole du gouvernement, Michael Makuei.