Jordanie : la justice légifère sur le mariage des mineures

Après un lobbying intensif de la société civile jordanienne, le Parlement a interdit presque totalement le mariage des mineures.

« (Désormais), le mariage doit être conclu entre deux personnes de 18 ans au moins »souligne l’hémicycle dans un communiqué. Pourtant, ce texte progressiste présente un “mais” en laissant la porte ouverte à quelques exceptions.

Et pour cause, les juges disposent encore du pouvoir de valider des mariages à partir de 16 ans si les “tourtereaux” attestent d’une période de six mois en couple après les fiançailles. Ce qui est peu déontologique vous en conviendrez, tant les pressions familiales restent fréquentes dans ce genre de dossier.

Beaucoup de mariages arrangés

Pour information, une récente étude de l’Institut de solidarité des femmes en Jordanie, relayée par Libération, a recensé 29 mariages de mineures par jour en 2017. Pire, 52 000 filles de moins de 18 ans sont passées par la case mariage au cours des cinq dernières années. Sachant que parallèlement 15 divorces de mineures par jour sont intervenus.

Il est vrai que nombre de ces unions ont servi les intérêts pratiques de migrants syriens cherchant asile sur le territoire. Et cela, en échange du paiement d’une dot importante en faveur de familles jordaniennes.