Covid-19 : au tour du Koweït d’accentuer ses mesures sanitaires

Le gouvernement local s’active lui aussi sur un plan d’enrayement de la prolifération du Covid-19.

A l’image de son voisin saoudien, entré en confinement, le Koweït prend lui aussi le taureau coronavirus par les cornes… Mais par l’intermédiaire de dispositifs plus souples comme le Qatar, par exemple.

L’Etat a en effet officialisé un couvre-feu national à compter de ce dimanche 22 mars entre 17 heures et 4 heures du matin. Encore une fois, c’est l’indiscipline de la population qui en est la cause, relaie French China.

De lourdes amendes pour les plus réfractaires 

Par ailleurs, l’émirat a décidé de prolonger de deux semaines la suspension du travail dans tous les ministères et agences d’Etat. Une décision s’appliquant de facto à tous les magasins et marchés centraux, à l’exception des commerces alimentaires. Sans surprise, les livraisons via Internet se poursuivent.

Enfin, le vice-Premier ministre du Koweït, Anas Al-Saleh, a également martelé que « les contrevenants au couvre-feu risqueraient jusqu’à trois ans d’emprisonnement et une amende de 10 000 dinars koweïtiens (32 266 dollars) ».

Le contre-coup du marché de l’or noir

Pour rappel,  les marchés financiers de la région continuent de plonger, essuyant de front la tempête économique entraînée par la pandémie du Covid-19 et la guerre des prix du pétrole lancée par Riyad. Et cela, malgré l’annonce de mesures de soutien aux économies du Golfe, souligne le site Bourse Direct.

A lire aussi : Marsha Lazareva, une femme de l’ombre liée à l’US Army condamnée pour escroquerie au Koweït

Partages