Un chercheur britannique incarcéré aux Emirats arabes unis pour espionnage

Matthew Hedges est accusé d’espionnage mettant en danger la sécurité militaire, politique et économique de l’Etat.

Selon le site Géo Tribune, qui relaie l’information, ce chercheur britannique, doctorant à l’université de Durham (nord-est de l’Angleterre), a vécu aux Emirats plusieurs années avant de revenir en Grande-Bretagne en 2015.

Cependant, les choses se sont corsées récemment puisque M. Hedges a goûté à la case arrestation le 5 mai dernier à l’aéroport de Dubaï. Et cela, alors qu’il se rendait aux Emirats arabes unis pour mener des entretiens sur la politique étrangère et la stratégie du pays en termes de sécurité.

Le parquet émirati affirme avoir des preuves

Le parquet émirati soupçonne purement et simplement le malheureux “d’intelligence avec une puissance étrangère”. A savoir de collecter et partager des informations strictement confidentielles avec les autorités de la Perfide Albion.

De son côté, sa compagne a fait appel au gouvernement britannique afin qu’il soutienne son époux. Le but : démontrer que ces accusations restent “fictionnelles”.

Londres n’a d’ailleurs pas manqué de réagir en confirmant être  « en contact étroit » avec Abou Dabi afin de résoudre ce marasme judiciaire dans les plus brefs délais.