Israël : un ex-ministre reconnu coupable d’espionnage au service de l’Iran

Gonen Segev passera 11 ans en prison pour avoir livré à Téhéran des informations capitales sur la sécurité israélienne.

Ministre de l’Energie et des Infrastructures dans les gouvernements dirigés par Yitzhak Rabin puis par Shimon Peres en 1995 et 1996, G. Segev (63 ans) a été reconnu coupable par Tel Aviv d’intelligence avec l’Iran.

L’intéressé a en effet fourni au géant perse des informations portant sur des sites sensibles de l’Etat hébreu. Mais aussi sur le secteur énergétique national et sur le profil de plusieurs responsables de l’échiquier stratégique israélien.

Une communication minimaliste 

Selon Le Point, les autorités locales ont fourni très peu d’informations concernant cet épisode. Son procès s’est d’ailleurs déroulé à huis clos. Néanmoins, ce dernier aurait rencontré à plusieurs reprises des agents iraniens dans des lieux différents du globe. Pire, l’espion se serait rendu chez l’ennemi héréditaire à deux reprises.

Pour information, Segev a indiqué durant les débats avoir tenté d’assumer l’étiquette d’agent double, sans réellement convaincre les juges. Cette version des faits lui a tout de même permis de limiter les dégâts puisque la Cour a retenu uniquement à son encontre les chefs d’accusation « d’espionnage aggravé » et de « transfert d’informations à l’ennemi ». Mais pas celui de  « trahison » qui aurait beaucoup plus pesé dans la balance.

      A lire aussi : EAU : Londres obtient la libération de Matthew Hedges accusé d’espionnage

Partages