Somalie : les shebab assassinent un chef religieux

Accusé de blasphème envers l’Islam, le leader d’un centre soufi a été assassiné par le groupe djihadiste.

Le chef religieux, Abdiweli Ali Elmi, subissait depuis plusieurs mois les menaces des shebab qui lui reprochaient ses vidéos de glorification du prophète Mahomet.

Ces dernières mêlaient en effet chants et danses en son honneur. Une approche dénotant totalement avec la stricte application de la charia par les djihadistes.

En conséquence, la résidence de ce chef religieux, située dans le centre de la Somalie (Galkaayo), a été prise d’assaut ce lundi matin par les terroristes.

Véritable scène de guerre

Selon RFI, qui relaie l’information, un attentat-suicide au véhicule piégé a d’abord détruit l’entrée de la propriété. Des islamistes armés ont ensuite profité de la brèche pour se frayer un chemin jusqu’à “la cible”.

Puis, les forces somaliennes sont intervenues. S’en est suivie une fusillade entre soldats et shebab, avant que les militaires ne mettent finalement un terme à cette scène de guerre.

Pour information, le Sheikh avait toujours clamé son innocence dans cette affaire, niant tout blasphème dans ces vidéos.