Inondations au Kerala : l’Inde refuse la main tendue par Abou Dabi

Alors que le Kerala compte ses morts, l’Inde persiste à refuser toute aide financière extérieure.

445 décès, tel est le bilan humain provisoire engendré par la mousson en Inde, dans l’Etat du Kerala. Sachant qu’un million de personnes patientent toujours dans des camps de fortune, relate Libération.

Pourtant, face au désastre, New Delhi se braque et refuse toute main tendue pécuniaire venue de l’international. Une prise de position qui ne manque pas de créer la polémique dans la zone sinistrée qui a grand besoin de moyens financiers pour remonter la pente. Ainsi, si les Emirats arabes unis ont offert 86 millions d’euros en ce sens, la réponse reste négative “contre vents et marées”.

Il est toutefois important de noter que le pays du golfe Persique emploie des millions d’Indiens issus du Kerala, souligne RFI. D’autant plus, qu’Abou Dabi a dans le même temps œuvré massivement à la construction des infrastructures de cet Etat.

L’ancien conseiller à la sécurité nationale du précédent gouvernement, Shivshankar Menon, est donc monté au créneau pour rappeler « qu’après le tsunami de 2004, des fonds étrangers (participèrent) à la réhabilitation des personnes affectées. »

A suivre..

Partages