Tchad : un gouverneur condamné à 5 ans de prison pour avoir commandité l’agression d’un avocat

|
29.06.2018

La situation d’Adam Charfadine – l’ex-gouverneur de la province du Logone Oriental, dans le sud du Tchad – se complexifie sensiblement.

Et pour cause, après avoir été destitué le 22 mai dernier par N’Djaména pour avoir ordonné à la gendarmerie de la ville de Doba d’attaquer la voiture d’un avocat qui transportait ses trois clients fraîchement relaxés, l’intéressé a été condamné jeudi 28 juin à cinq ans de prison pour cet acte insensé.

Selon RFI, qui relaie l’information, le tribunal a eu la main lourde car le procureur avait requis (initialement) un emprisonnement d’un an et demi. Un verdict que ne digère toujours pas son avocat : « La justice est allée au-delà du réquisitoire du ministère public(Fatalement), ceux qui ont rendu cette décision ont voulu satisfaire les professions libérales, ainsi que la magistrature ».

Pour information, cette agression engendra un énorme retentissement dans l’ensemble du pays, puisque magistrats et avocats avaient immédiatement lancé de concert un mouvement de grève généralisé.

« C’est ce qu’on attend toujours de la justice »

Néanmoins, l’argument d’un lobby accru du troisième pouvoir ne tient pas, martèle son confère chargé de défendre maître Doumra Manassé, la victime, :  « Les gens ont répondu de leurs actes devant la loi, quoi de plus normal. C’est ce qu’on attend toujours de la justice parce que certains se comportent comme s’ils étaient au-dessus de la loi », affirme-t-il.

Avant de poursuivre, vindicatif : « Il y a beaucoup de gens qui ont été gouverneurs dans ce pays et qui n’ont pas été traînés devant les juridictions. Nous, on voit la réalité en face, les actes que les gens ont commis. Le tribunal a apprécié et c’est comme ça que la sanction est tombée. »