Egypte : le patron du secteur ferroviaire limogé

|
30.07.2018

La multiplication des incidents ferroviaires a sonné le glas de Sayed Salem qui dirige l’autorité nationale des chemins de fer.

Le ministère des Transports égyptien a décidé de limoger le patron du secteur ferroviaire. Selon le site VOA Afrique« l’annonce est tombée quelques heures à peine après un nouvel incident ferroviaire dimanche 29 juillet sur la ligne Le Caire-Assouan, qui a fait plusieurs blessés et provoqué des retards de trains ».

Pour autant, cette éviction n’est que l’arbre qui cache la forêt tant la vétusté des voies de chemin de fer égyptiennes pose problème. Ces dernières font en effet partie des infrastructures les plus vieilles de la planète, entraînant de facto de nombreux problèmes de maintenance.

Une équation insoluble sans investissements décents

Les incidents sont donc légion dans le pays, à l’image d’une série noire de déraillements ou collisions ayant récemment endeuillé la population. A titre d’exemple, « (une soixantaine) de personnes ont été blessées le 13 juillet dernier lorsqu’un train a déraillé à l’ouest du Caire, dans la province de Gizeh ».

Mais ce n’est pas tout, car « au moins 10 personnes ont été tuées et une douzaine blessées au mois de février. Et cela, dans la collision d’un train de marchandises avec un train de passagers, dans la province de Beheira au nord (de la capitale) ».

Pour rappel, le prédécesseur de Sayed Salem avait également été « victime » d’un drame ferroviaire; celui de la liaison Le Caire-Alexandrie qui défraya la chronique en août 2017. Bilan de cette collision : 41 morts.

Partages