EAU : Londres obtient la libération de Matthew Hedges accusé d’espionnage

Après cinq mois de détention provisoire, le scientifique a été gracié par Abou Dabi.

Après de longues et difficiles négociations avec les autorités émiraties, le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, a finalement obtenu la libération de son compatriote Matthew Hedges.

Ce dernier était soupçonné d’espionnage mettant en danger la sécurité militaire, politique et économique de cette nation du golfe Persique. Pourtant, il s’en est fallu de peu pour que le malheureux finisse sa vie dans les geôles locales… Après avoir essuyé la semaine dernière une condamnation à perpétuité !

Pour information, ce doctorant de l’université de Durham (nord-est de l’Angleterre) a vécu aux Emirats plusieurs années avant de revenir en Grande-Bretagne en 2015.

Midnight Express

Malheureusement, les choses se sont corsées récemment puisque M. Hedges a goûté à la case arrestation le 5 mai dernier à l’aéroport de Dubaï. Et cela, alors qu’il se rendait dans le pays pour mener des entretiens sur la politique étrangère et la stratégie nationale en termes de sécurité.

L’intéressé fut alors suspecté par le parquet émirati “d’intelligence avec une puissance étrangère”. A savoir collecter et partager des informations strictement confidentielles avec la Perfide Albion.

De son côté, sa compagne a fait appel au gouvernement britannique afin qu’il soutienne son époux.