« De graves atteintes portées aux droits de l'opposition et de la démocratie » : la dérive autoritaire du Bénin, présidé depuis avril 2016 par Patrice Talon, inquiète jusqu'à l'ancien hôte de l'Elysée François Hollande. Qui, dans un rare communiqué publié le 17 mai, s'est officiellement ému de la situation politique au sein de cet Etat francophone d'Afrique de l'Ouest. Longtemps ...