Rorik Dupuis Valder

Reporter photographe indépendant et enseignant basé au Maroc, Rorik Dupuis Valder a notamment exercé en Égypte auprès des enfants des rues, s'intéressant particulièrement aux questions liées à l'éducation, la protection de l'enfance et aux nouvelles formes de colonialisme.
Maroc, enfance
Voilà quelques semaines, suite à la médiatisation de diverses affaires d'infanticides et de sévices sexuels sur mineurs, que de nombreux citoyens, au Maroc, se mobilisent sur la Toile, pour exprimer leur émotion et leur colère face à l'indicible, à l'impensable. Le 11 septembre dernier, le cadavre du petit Adnane Bouchouf, 11 ans, violé et assassiné par un voisin dans un ...
figuiers de barbarie
Derrière des airs menaçants, avec d'impitoyables épines martiales ornant ses raquettes et ses fruits, le figuier de Barbarie, de son nom scientifique Opuntia ficus-indica, ne se laisse pas facilement approcher. Celui-ci s'avère pourtant d'une grande tendresse lorsqu'on se donne la peine de le connaître et l'apprivoiser ! Originaire du Mexique et longtemps relégué au rôle de clôture naturelle (plus efficace que ...
Depuis 2004, l'association marocaine Touche pas à mon enfant s'attaque au fléau de la pédocriminalité sous toutes ses formes, des affaires d'inceste à l'exploitation sexuelle. Reconnue d'utilité publique, l'association peut compter aujourd'hui sur un important réseau de bénévoles et professionnels de divers secteurs, autant que sur l'appui du ministère de la Santé. Nous rencontrons sa fondatrice et présidente, la militante ...
Ressassé tel un mantra médiatique de principe, le terme d'« ensauvagement » semble ponctuer depuis quelques mois le débat politique en France. Derrière cette appellation savamment démesurée, sous-entendant quelque climat social pré-anarchique suite au relais des médias aux ordres, par l'imparable effet loupe, de faits-divers de violence urbaine impliquant de jeunes gens issus de l'immigration africaine, l'on voudrait nous faire admettre que ...
Un pouvoir qui ne tolère pas la contradiction est un pouvoir faible. Pas nécessairement incompétent ou mal intentionné, mais trop peu confiant en ses capacités dialectiques — si toutefois l'on entend rester courtois ou optimiste. Le pouvoir transforme les hommes, ceux-ci œuvrant souvent moins pour ses perspectives d'intérêt général que pour s'y maintenir à tout prix personnellement. D'un point de ...
Les jeunes des quartiers populaires de Salé, ville jumelle de Rabat, la capitale du Maroc, vivent un cauchemar. Alors qu'ils célébraient leur liberté retrouvée après avoir été claquemurés, désocialisés et déscolarisés pendant trois mois de confinement général, se remettant doucement et courageusement des diverses séquelles psychologiques liées à la captivité, la promiscuité, aux conflits familiaux et au désœuvrement imposé, voilà ...
La crise libanaise aura mis une nouvelle fois à nu, s'il le fallait encore, les mécaniques dévastatrices de la corruption d'État, que les médias occidentaux qualifient souvent d'« endémique » dans les pays du monde arabe. La réalité est plus subtile et complexe que cela, si toutefois l'on trouve le courage d'éviter les facilités du fatalisme. L'on pourrait en effet, outre les ...
Le 13 octobre dernier, les Tunisiens élisaient discrètement leur nouveau président, Kaïs Saïed. Homme distingué, modeste et raisonnablement conservateur, issu de la classe moyenne cultivée, ce juriste de profession, spécialiste en droit constitutionnel, incarnait l'espoir d'une jeunesse désabusée, révoltée, autant que la sagesse paternelle et démocratique dans un pays en proie au chômage massif et à la corruption. Candidat indépendant, ...
Ici et là, la crise « sanitaire » du Covid-19, animée par le petit théâtre médiatico-politique à bout de souffle, aura été avant tout une formidable leçon de discrédit des élites dirigeantes, définitivement soumises aux logiques morbides des lobbies du pouvoir profond — pharmaceutiques, financiers et confessionnels —, en témoignent aujourd'hui les conséquences humaines désastreuses des mesures ultra-restrictives, aussi aberrantes que précipitées, ...
Si l'heure est au déboulonnage punitif de statues, nous ne nous livrerons certainement pas ici à un énième procès politique des activités coloniales de la France au Maroc — que le conformisme diplomatique de rigueur nous invite à désigner par le terme romantique de « Protectorat » ou l'insolent euphémisme de « présence française » —, le rayonnement technologique et culturel de cette première ...
Page 1/2