Sébastien Boussois

Sébastien Boussois est docteur en sciences politiques, chercheur spécialiste du Moyen-Orient et des relations euro-arabes/terrorisme et radicalisation, enseignant en relations internationales, collaborateur scientifique du CECID (Université Libre de Bruxelles), de l'OMAN (UQAM Montréal) et du CPRMV (Centre de Prévention de la Radicalisation Menant à la Violence/Montréal).
« Il faut réintégrer l’Iran transhistorique dans le jeu multilatéral au plus vite » estiment des spécialistes.
Il faut réintégrer l’Iran transhistorique dans le jeu multilatéral au plus vite. Car nous sommes déjà au bord du gouffre. Ce qui se passe actuellement, et ce depuis des mois, est grave et constitue un danger majeur pour la stabilité régionale et mondiale. La décision unilatérale du président américain de se retirer de l’accord dit « sur le nucléaire iranien ...
La rédaction du Monde arabe a interviewé Sébastien Boussois, docteur en sciences politiques et chercheur spécialiste du Moyen-Orient, à l'occasion de la parution de son dernier ouvrage, Daech, la suite (éditions de L'aube, 240 pages). LMA : Peut-on affirmer que le groupe Etat islamique appartient au passé ? Sébastien Boussois : Oui et non. La notion même d'un « Etat » islamique, ...
La « pression maximale » contre Téhéran entretenue par Washington, avec le soutien privilégié des Emirats arabes unis (EAU) et de l'Arabie saoudite, pourrait se révéler à terme une très mauvaise affaire pour les deux tenants du nouvel axe fort sunnite au Moyen-Orient. Surface maritime stratégique Dans une précédente tribune, nous revenions sur le redéploiement géostratégique des EAU dans la ...
Le 5 juin 2017, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte décidaient de mettre au ban des relations régionales le Qatar, soupçonné de financer le terrorisme et pointé du doigt à cause de ses relations avec l'Iran, la bête noire des Saoudiens. Deux ans plus tard, tout le monde (ou presque) s'accorde à dire que le petit émirat, ...
Une fois encore, la raison politique semble l’emporter sur la raison humaine dans cette sinistre affaire d’utilisation d’armes belges au Yémen. Depuis plusieurs années, l’on savait que des armes fabriquées à Herstal, en Belgique, s’étaient retrouvées au milieu du champ de bataille syrien, puis depuis quelques mois qu’elles alimentaient « peut-être » l’opération de mort menée par l’Arabie saoudite et ...
A voir ce qu’il se passe depuis plusieurs semaines, dans le monde méditerranéen musulman, de l’Egypte à l’Algérie en passant par le Soudan, bien mal inspiré celui qui pourrait donner un pronostic sur les chances de démocratisation de cette région en grande difficulté. Au début de ce que l’on avait appelé, à tort, les « Printemps arabes », en 2011, ...
Seul l'avenir dira si le 5 juin 2017 entrera ou non dans les livres d'Histoire. Ce jour-là, l'Arabie saoudite, suivie par les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte, rompait ses liens (diplomatiques, économiques, etc.) avec le Qatar. Sanctionnant ainsi le rôle (supposé) du petit émirat dans le financement du terrorisme, et ses liens (avérés) avec l'Iran, la bête noire des ...
Depuis l’été 2017, la région du Golfe est confrontée à l’une des plus graves crises politiques et diplomatiques de son histoire. Pour la première fois depuis sa création, l’union au sein du Conseil de coopération du Golfe (CCG) a volé en éclat. Cette crise sans précédent détonne par sa méthode et parce qu’elle se déroule en dehors de tout cadre ...
A entendre parler tous les jours de Mohamed ben Salman, depuis les débuts de l’affaire Khashoggi et la prise de conscience internationale (tardive) de la guerre menée contre le Yémen depuis quatre ans, on finit par oublier qu'à une époque, le jeune leader saoudien était moins présent dans les médias. Non pas que ces derniers saturaient, mais il y a quelques mois, ...
On ne peut montrer du doigt, depuis la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, l’empressé prince héritier Mohamed ben Salman (MBS), qui ne voulait être contesté par personne, sans revenir sur ses liens avec son mentor, Mohamed ben Zayed (MBZ), prince héritier d’Abou Dabi, de vingt-quatre son aîné. Et qui pourrait être son père, quitte à l’influencer à l’extrême, lui ...
Page 1/2